La CUD donne une seconde vie aux vieux vélos

La CUD a lancé le programme Recyclo : des vélos usagés sont remis en état et prêtés à ceux qui en ont besoin, comme les étudiants de l’ULCO. L’initiative éco-gagnante offre un moyen de déplacement non polluant et économique, tout en évitant de jeter des vélos qui peuvent encore servir et en faisant travailler des personnes en insertion. Recyclo est appelé à se développer.

Vous possédez un vélo que vous n’utilisez plus mais qui peut encore servir moyennant quelques petites réparations ? Plutôt que de le jeter, vous pouvez le déposer à la déchèterie de Petite-Synthe ou dans une mini-déchèterie mobile de la Communauté urbaine de Dunkerque. Ils sont collectés par Triselec, qui assure le tri des déchets de l’agglomération. Puis l’entreprise adaptée des Papillons blancs, qui travaille à l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap, les répare et assure leur maintenance. Ils sont ensuite prêtés pendant un an à des personnes qui en ont besoin pour leurs déplacements quotidiens et qui n’ont pas les moyens d’acheter un vélo.

Les premiers vélos de ce nouveau dispositif, baptisé Recyclo, ont été remis à des étudiants de l’Université du littoral Côte d’Opale ce lundi 3 octobre. Une quinzaine d’entre eux bénéficient de ce prêt de vélo. Disposant déjà d’une quarantaine de vélos remis en état, la CUD souhaite développer Recyclo auprès d’autres publics. Pour y participer, n’hésitez pas à alléger vos caves et garages de vos anciens vélos !

Recyclo est un des volets du programme Eco-Gagnant de la CUD, qui accompagne les habitants vers de nouvelles pratiques quotidiennes à la fois plus respectueuse de l’environnement et bonnes pour le porte-monnaie, que ce soit pour la gestion des déchets, l’eau, la mobilité, la rénovation énergétique des logements. Il s’inscrit dans le plan Vélo +, qui vise à développer l’utilisation du vélo dans le Dunkerquois, notamment pour les déplacements du quotidien (lire ci-dessous).

 

L’Etat appuie le plan Vélo + de la CUD

La CUD s’est donné pour objectif de doubler le nombre de déplacements à vélo sur son territoire d’ici 2025. Pour cela, elle investit 6 millions d’euros dans de nouveaux aménagements et voies cyclables, dans des stationnements sécurisés, dans l’aide à l’équipement (prime à l’achat, dispositif Recyclo…).

L’Etat apporte son soutien au plan en participant financièrement à l’aménagement de deux nouveaux itinéraires cyclables : l’un reliant Spycker et le Grand-Millebrugghe au fort de Petite-Synthe, l’autre le long de la route du Chapeau-Rouge à Téteghem – Coudekerque-Village, entre le château Coquelle à Rosendaël et l’ancienne mairie de Téteghem.

 

 

A la Une

Vers le haut