Une patinoire pour renforcer l’amour des Dunkerquois pour les sports de glace

Après les fondations, les premiers éléments de la future patinoire vont sortir de terre. D’ici l’été 2019, les habitants de l’agglomération dunkerquoise pourront profiter d’un nouvel équipement, pour le divertissement ou la compétition, dans le nouveau pôle loisirs au cœur de l’agglomération.

« Des patinoires qui se créent avec cette ambition, c’est rare », saluait Didier Gailhaguet, président de la Fédération des sports de glace, ce samedi 27 janvier, à l’occasion du lancement des travaux de la construction de la future patinoire. D’ici juin 2019, les habitants de l’agglomération dunkerquoise pourront en effet bénéficier d’une patinoire flambant neuve, tout confort, avec une cafétéria vitrée donnant vue sur la glace, et 1 400 places en gradin. Martine Arlabosse, conseillère départementale du Nord et vice-présidente de la Communauté urbaine de Dunkerque, a quant à elle, souligné, la dimension internationale que ce projet de patinoire donnera aux sports de glace à Dunkerque. « Cet écrin sera un élément déterminant pour la poursuite d’objectifs importants de la part des deux clubs : Dunkerque Patinage et les Corsaires de Dunkerque. À Dunkerque, on aime les sports de glace et cette nouvelle patinoire s’inscrit dans une logique sportive cohérente. »

L’équipement a été conçu en concertation avec les clubs qui évoluent actuellement dans la patinoire Michel-Raffoux à Malo-les-Bains, devenue vétuste. Selon Benjamin Prince Prince, conseiller régional des Hauts-de-France : « Parmi les équipements sportifs, deux sont symboliques pour les habitants, la piscine et la patinoire. À Dunkerque, nous avons la chance d’avoir une piscine olympique et une nouvelle piscine inaugurée il y a quelques mois et qui a connu un succès fulgurant. Ainsi, la patinoire constitue un très beau totem pour notre ville, notre territoire et notre région. Notre objectif est d’en faire un équipement attractif bien au-delà des frontières du Dunkerquois. »

La sécurité au cœur du projet

En évoquant le drame qui s’est déroulé il y a trois ans, événement tragique durant lequel un jeune hockeyeur  a perdu la vie à la patinoire de Dunkerque alors qu'il assistait à un match, Patrice Vergriete, maire de Dunkerque et président de la Communauté urbaine, a rappelé l’importance de la sécurité dans l’élaboration du futur projet. « On est fier de ce nouvel équipement, qui fait partie de notre grande stratégie de modernisation et de redynamisation du Dunkerquois, et dont on voit la preuve chaque jour. Au regard de l’état de la patinoire Michel-Raffoux, c’était devenu une urgence de mettre ce chantier en route. Le temps pressait et on est heureux d’y arriver. Les plus impatients, ce sont d’ailleurs les clubs ! » La nouvelle patinoire se situera sur le Môle 1, à proximité de la Halle aux Sucres, et d’importants axes de circulation. 1 « C’est un endroit auquel je tenais beaucoup. Et cette patinoire convient parfaitement à l’ambiance urbaine et portuaire », poursuit Patrice Vergriete. Sa forme horizontale, dessinée par le cabinet Chabanne et partenaires, ses traits sobres et épurés et sa façade qui rappelle les traits de patins sur la glace s’équilibrent harmonieusement sur ce site en reconversion. « La patinoire s’inscrit dans un pôle de loisirs et de divertissement qu’on est en train d’étoffer, autour du Pôle Marine avec d’autres équipements, ajoute Patrice Vegriete. La Communauté urbaine est en train de réfléchir aux liens, notamment les voies piétonnes, les modes doux. C’est aussi une ambition urbaine forte. » 

Deux aires de glace pour davantage de pratique

Autre avantage, la nouvelle patinoire sera dotée de deux aires de glace : une piste de 1 800 m2, taillée pour la compétition et une piste ludique. « C’est un avantage non négligeable pour cumuler deux activités en même temps, cela permettra aux scolaires d’apprendre la pratique du patinage, et à nos clubs de progresser sur le plan sportif. À Dunkerque, il y a une culture forte de la glace et cet équipement ne fera que la nourrir ». 

Martial Fierfs, directeur régional adjoint de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale de la Région Hauts-de-France a, quant à lui, salué « le dynamisme de la communauté urbaine dans le portage des équipements sportifs, et particulièrement dans une région où l’on est en déficit d’équipements sportifs. La future patinoire est un projet intéressant car il allie l’aspect sport de compétition et le sport pour tous, les loisirs. Il s’inscrit à proximité des quartiers Politique de la Ville, contribuant ainsi à la pratique sportive des jeunes issus de ces quartiers. C’est aussi l’un des points forts de ce projet. » 

A la Une

Vers le haut