Un nouvel exécutif pour la Communauté urbaine

Le vendredi 10 juillet, le conseil communautaire s’est doté d’un nouvel exécutif, présidé par Patrice Vergriete, pour mener les nombreux projets à réaliser d’ici 2026. Les 61 élus communautaires ont également désigné douze vice-président(e)s et seize conseillères et conseillers délégué(e)s.

Organisé au Kursaal pour respecter la distanciation sociale imposée par la crise sanitaire, le conseil communautaire a désigné son nouvel exécutif, chargé de mener à bien les projets essentiels au territoire durant les six prochaines années. Un exécutif plus resserré que précédemment (douze vice-président(e)s contre quinze), présidé par Patrice Vergriete (réélu par 57 voix sur 59) et renouvelé de moitié par rapport au précédent mandat.

Le président Patrice Vergriete est d’abord revenu sur les quatre derniers mois, marqués par la crise sanitaire. « Ces 4 mois ont bouleversé notre quotidien, nos relations intimes avec nos proches. Ils ont durement impacté notre tissu économique local. Ils ont parfois bousculé nos certitudes. Ils ont chamboulé le cours de nos institutions, jusqu’au plus haut niveau de l’Etat. A l’échelle de notre agglomération, nous sommes en tout cas restés unis et avons répondu présent. » Et de remercier les maires de l’agglomération et les agents du service public pour leur mobilisation sans faille.

Gagner de l’argent en sauvant la planète, ça marche !

Sur la feuille de route dressée par le président de la CUD, la relance économique figure en bonne place. « Il nous faudra tout d’abord relancer notre économie en l’adaptant aux enjeux de demain, permettre à nos grandes industries d’être au rendez-vous du climat et de l’environnement.

Pour adapter notre modèle industriel aux enjeux climatiques et environnementaux, il nous faudra aussi miser sur l’implantation d’industries d’avenir (éolien, hydrogène, stockage de l’énergie, chimie verte…). »

Susciter des comportements environnementaux plus vertueux

Et comme « répondre aux défis climatiques et environnementaux ne doit pas être du seul ressort de l’économie et nous concerne tous au quotidien », la CUD mettra en place les dispositifs nécessaires à la mise en place de comportements quotidiens plus vertueux. « Le succès du bus gratuit doit nous inspirer : lier gain environnemental et amélioration du pouvoir d’achat, gagnez de l’argent en sauvant la planète, ça marche ! » Parmi les objectifs annoncés, réduire la consommation en eau des ménages et entreprises, améliorer la performance énergétique des logements grâce au dispositif Reflex’Energie adapté aux situations de chacun, redevenir performants dans notre gestion des déchets, encourager lé vélo, avec le même succès que le bus gratuit, comme mode de déplacement alternatif à la voiture.

Répondre aux enjeux sociaux d’aujourd’hui

La CUD suivra également un objectif ambitieux pour répondre aux enjeux sociaux d’aujourd’hui. « Aux côtés des maires pour forger cet esprit d’unité et de solidarité indispensable au vivre ensemble », précise Patrice Vergriete. Première priorité : la jeunesse, avec l’extension au niveau communautaire du dispositif des Parcours des réussites lancé par la Ville de Dunkerque et le lancement du programme Odyssée, qui donnera à chaque jeune la chance de vivre un séjour à l’étranger au moins une fois dans sa vie.  

La CUD assurera aussi la promotion de moments de partage d’émotion (carnaval, événements artistiques et sportifs), s’engagera fortement pour lutter contre toutes les sources d’exclusion en accompagnant davantage les CCAS, en développant une politique de prévention en matière de santé plus ambitieuse, en offrant aux habitants des conditions de logement dignes et adaptées à leurs ressources. 

Repenser l’agglomération

Une triple ambition communautaire, à la fois économique, environnementale et sociale, qui se traduira aussi dans la façon de concevoir  l’agglomération : place plus grande du végétal,  équipements publics ouverts, accessibles et attractifs (à l’exemple de la digue ou de la B!B), portant l’ambition de transition écologique (halle alimentaire pour les circuits courts, lieux innovants…),  lutte contre la stigmatisation de certains quartiers, aujourd’hui assignés à accueillir les plus défavorisés (notamment grâce à la transformation, en partenariat avec l’Etat, de quartiers de Grande-Synthe, Téteghem, Saint-Pol-sur-Mer et Dunkerque).

Cela s’accompagnera par la réinvention des institutions locales, puisque le paysage local a bien changé durant la dernière décennie. « Notre gouvernance économique devra être revue pour intégrer la nécessité d’un véritable partenariat avec le monde économique, assure Patrice Vergriete. Comme nous l’ont montré les Etats Généraux de l’Emploi Local, il nous faut désormais penser collectif et mettre en place des institutions qui construisent des coopérations. » La CUD approfondira également ses relations avec les communes, en conjuguant proximité et efficacité, grâce à un système de mutualisation à la carte. Tout en impliquant davantage les habitants de l’agglomération dans les projets proposés. « L’affaiblissement de la participation électorale dans notre pays, au fil des scrutins, y compris lors des dernières municipales, pose clairement la question des outils d’expression citoyenne dans notre démocratie locale, a souligne le président de la CUD. Nous devons impliquer davantage les habitants dans l’élaboration des politiques publiques et dans les prises de décisions. Après avoir organisé les premières votations citoyennes et, plus récemment, la consultation numérique Vivre ensemble après pour préparer notre plan de déconfinement local, ce mandat devra être l’occasion de nouvelles démarches. »

Une feuille de route ambitieuse pour une Communauté urbaine qui vit, après avoir fêté un demi-siècle d’existence, se trouve à un tournant de son histoire. « Nous vivons aujourd’hui un moment charnière de l’histoire de notre Communauté urbaine et de notre territoire, conclut Patrice Vergriete. Notre génération se doit d’être à la hauteur de la vision de celles et ceux qui ont bâti notre Communauté urbaine il y a 50 ans. Il nous revient aujourd’hui, à notre tour, de faire œuvre de pionniers pour nous projeter sur les 50 prochaines années. »

Voici le nouvel exécutif communautaire : 

  • Président : Patrice Vergriete.
  • 1er vice-président en charge de l'Aménagement et de la Voirie : David Bailleul.
  • 2e vice-président en charge de la politique de l'Eau, de l'Assainissement et de la Prévention des inondations : Bertrand Ringot.
  • 3e vice-présidente en charge du Sport de haut niveau (et des équipements communautaires à caractère sportif) : Martine Arlabosse.
  • 4e vice-président en charge du Personnel, de l'Urbanisme réglementaire et de la Politique de la Ville : Martial Beyaert.
  • 5e vice-président en charge de la Culture (et des équipements à caractère culturels et de loisirs) : Franck Dhersin.
  • 6e vice-présidente en charge du Tourisme : Florence Vanille.
  • 7e vice-président en charge des Finances : Eric Rommel.
  • 8e vice-président en charge de la Transition écologique et de la Résilience (Climat - Environnement - Espaces naturels - Transports - Energie - Economie circulaire et déchets - Circuits courts) : Jean-François Montagne.
  • 9e vice-présidente en charge de la Politique transfrontalière : Christine Gilloots.
  • 10e vice-président en charge de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de l'Innovation et du Numérique : Julien Gokel.
  • 11e vice-président en charge de l'Insertion professionnelle et de l'Economie Sociale et Solidaire : Sony Clinquart.
  • 12e vice-président en charge de l'Habitat, de l'Hébergement, de la Rénovation urbaine et de la Politique foncière : Alain Simon.

Conseillères et conseillers communautaires Délégué(e)s :

  • Jean-Luc Darcourt (Marchés publics)
  • Delphine Castelli (Santé)
  • Eric Gens (Agriculture et Circuits courts alimentaires)
  • Leila Naidji (Action sociale et Lutte contre l’Exclusion)
  • Grégory Bartholoméus (Transport et Mobilité)
  • Barbara Bailleul (Sécurité et Prévention de la délinquance)
  • Franck Gonsse (Affaires maritimes et portuaires et Coopérations internationales)
  • Nathalie Benalla (Lutte contre les Discriminations, Egalité homme-femme et Handicap)
  • Jean-Pierre Vandaele (Commerce, Artisanat et petites et moyennes entreprises)
  • Marjorie Eloy (Plaisance et Politique de l’eau)
  • Didier Bykoff (Plan Air Climat Energie Territorial)
  • Delphine Tyteca-Marschal (Patrimoine et Lieux de mémoire)
  • Laurent Notebaert (Participation citoyenne et Relations avec la population)
  • Virginie Varlet (Logement)
  • Benoit Cuvillier (Jeunesse et Affaires européennes)
  • Pierre Desmadrille (Solidarité intercommunale et Affaires funéraires)

A la Une

Vers le haut