Port : Dunkerque Multibulk Terminal créera 70 emplois directs

D’ici deux ans, Dunkerque Multibulk Terminal investira 40 millions d’euros pour bâtir une unité de production de matériaux de construction et créera 70 emplois directs. Après Indaver, Ecophos et Ecocem, l’entreprise DMT est la quatrième implantation industrielle depuis 2014 dans le Dunkerquois.

Cette semaine, Patrice Vergriete, président de la Communauté urbaine de Dunkerque a rencontré les représentants du Grand Port Maritime de Dunkerque et de l’entreprise Dunkerque Multibulk Terminal (DMT) pour évoquer ce projet d’installation d’une nouvelle unité industrielle dans le port dunkerquois.

Investissant 40 millions d’euros dans les deux ans à venir, DMT consommera, en année pleine, 300 000 tonnes de matière première, importées par des navires allant de 15 000 à 30 000 tonnes. « Le choix d’une usine sur le territoire portuaire s’avère essentiel, assure Paul Albrecht, président de DMT, qui opère un terminal multivracs sur la zone portuaire de Dunkerque et propose à ses clients des espaces de stockages importants. Cela permettra d’optimiser et de contrôler au plus juste la logistique, de réduire et maitriser l’impact environnemental. Le positionnement proche de notre terminal portuaire et ses capacités de stockage à couvert et en silo nous offrira l’optimisation des flux par circuit court et permettra d’alimenter en flux tendu l’unité de production pour réduire l’impact et les contraintes liées au brouettage. »

70 emplois directs créés

 

Lors de sa mise en exploitation, cette nouvelle industrie permettra la création de 70 emplois directs et aura des impacts très positifs en termes de trafics maritimes pour le Port, tant à l’import qu’à l’export, et de commandes de sous-traitance vers les entreprises de services industriels.
« Dunkerque-Port et les services de l’État ont été pleinement mobilisés ces derniers mois pour assister et accompagner les équipes de DMT pour porter le projet, se félicite Stéphane Raison, président du directoire de Dunkerque Port. Celui-ci va désormais entrer dans sa dernière étape avec le lancement de l’enquête publique et nous continuerons à accompagner DMT jusqu’à la concrétisation de la décision d’investissement. DMT, par ce choix d’implantation, prouve que les atouts logistiques, les terminaux et la plateforme industrialo-portuaire de Dunkerque sont des éléments clairs d’attractivité du territoire. La mise en œuvre de solutions pour l’implantation de nouvelles industries fait partie des axes de développement prioritaire du Grand Port Maritime. »

Le travail de promotion du territoire porte ses fruits

 

Après Indaver, Ecophos et Ecocem, cette nouvelle unité de DMT représente la quatrième implantation industrielle dans le territoire dunkerquois depuis 2014. Le travail de promotion du territoire auprès des acteurs économiques permet d’amplifier cette dynamique créatrice d'emplois locaux.
« Cette implantation industrielle conforte la volonté des acteurs dunkerquois à faire de l’industrie et de notre territoire de véritables atouts favorables à l’attractivité économique et à la génération d’emplois, se réjouit Patrice Vergriete, président de la CUD. Cette nouvelle implantation fortement pourvoyeuse d’emplois démontre la capacité de notre territoire à attirer les leaders industriels et à répondre à leurs attentes tant en terme de main d’œuvre qualifiée que de services à l’industrie. Depuis trois ans, c’est déjà la quatrième installation industrielle sur notre territoire, montrant ainsi le retour du dynamisme industriel du Dunkerquois. »

A la Une

Vers le haut