Le « Sablier » rend hommage aux soldats de l'Opération Dynamo

Depuis quelques semaines, un « étrange » sablier de béton clair et lisse, haut de 7,59 m, a pris place à deux pas du Musée Dunkerque 1940 – Opération Dynamo. Réalisée depuis plusieurs semaines par l'artiste Séverine Hubard en collaboration avec l'entreprise dunkerquoise Schoenberg TP, elle rend hommage aux soldats ayant participé à l’Opération Dynamo et se veut un lieu de rendez-vous et de promenade pour les habitants de l’agglomération.

Joie et soulagement pour les équipes de Schoonberg TP et l’artiste Sévérine Hubard, le 20 juin, devant le « Sablier ». Au terme d’une journée marathon, les 11 blocs de béton (113 tonnes au total !) formant la sculpture artistique et monumentale ont été patiemment assemblés à deux pas du Musée Dunkerque 1940 –Opération Dynamo par les ouvriers de Schoonberg TP. Ceux-là même qui les avaient préfabriqués durant de longues semaines dans leurs ateliers en zone industrielle de Petite-Synthe.

Des semaines de préfabrication

Le temps de cette préfabrication,  Séverine Hubard avait supervisé d’un œil avisé les blocs de béton conçus avec une grande technicité par les ouvriers de l’entreprise dunkerquoise. « C’est génial de voir mon idée prendre forme peu à peu grâce à leur excellent travail, je suis très contente du rendu du béton lisse et clair, ça donne l’aspect de la pierre, comme je l’imaginais », assurait-elle.
Le même enthousiasme régnait alors chez Schoonberg TP. « Ce projet demande un degré d’exigence très important et nous bouscule dans nos habitudes souligne Ludovic Loy, conducteur de travaux. Ce n’est pas tous les jours qu’on réalise une œuvre d’art ! » David, coffreur, est tout aussi emballé par le projet. « Un travail comme celui-là, on ne l’a qu’une fois dans sa vie ! Avec mon équipe, on y travaille non-stop depuis la mi-avril. Je suis très fier : mon travail va être vu par tout le monde ! »

Un lieu de mémoire et de rendez-vous

 

Lorsque la CUD avait lancé son appel à projets en novembre 2016, l’artiste lilloise Séverine Hubard n’avait pas hésité une seule seconde. « Ma famille est originaire de Malo, j’ai grandi à Lille et je suis passée par l’École des Beaux-Arts de Dunkerque. »
Retenu par les habitants de l’agglomération lors d’une votation, le « Sablier » a semblé comme une évidence pour  Séverine Hubard. « En voyant les photos de l’Opération Dynamo, nos plages me sont apparues comme une grande salle d’attente pour les soldats alliés. D’où l’idée du sablier pour marquer le temps qui passe. Et comme les soldats, rapatriés un par un, une seule personne à la fois pourra passer au centre de ce sablier par lequel, par un effet de symétrie inversée, je veux évoquer le poids que ces soldats avaient au propre comme au figuré au-dessus de leur tête. Rappeler que si ce moment de l’Histoire a compté de nombreux morts, c’est aussi un premier pas vers la victoire. »

 

Inauguration le 12 juillet

Érigée en mémoire d’un événement historique, dans un écrin prochainement végétalisé (comme son « toit ») et bientôt dessiné au sol, la sculpture se veut un point de rencontre et de repère pour tous. « J’aime l’idée qu’une œuvre ait une interaction avec les gens, que chacun puisse s’y asseoir, s’y donner rendez-vous. » Une réussite au vu des premiers rendez-vous constatés dès mardi soir au pied de ce « Sablier » monumental à peine érigé. L'inauguration officielle du "Sablier" est prévue le mercredi 12 juillet, à 18h30, en même temps que celle du Musée Dunkerque 1940 - Opération Dynamo.

A la Une

Vers le haut