Le nouveau parc à vélos est ouvert place de la Gare à Dunkerque

Sécurisé et gratuit, le nouveau parc à vélos de la CUD est ouvert place de la Gare à Dunkerque avec 100 arceaux disponibles. Il sera complété au fil des mois par cinq autres parcs dans l’agglomération.

Le premier parc à vélos de la CUD a été inauguré ce vendredi 1er février. Sur la place de la Gare, l’équipement au style moderne achève la métamorphose du quartier. « On a réutilisé la charpente de l’ancienne structure, explique Gontran Dufour, de l’agence open VS-A. On a travaillé sur les éléments de Dunkerque : le vent et la lumière. » Ses parois vitrées et ses ouvertures rappellent les auvents installés en plein cœur d’agglomération. Rendez-vous le 15 février pour sa mise en lumière !


Le nouvel aménagement de la place invite également les flux piétons à s’orienter vers le centre-ville de Dunkerque, un choix qui s’inscrit dans la volonté de redynamiser le centre d’agglomération. Doté de 100 places, sécurisé à la fois par un système de videoprotection et par un contrôle d’accès, le parc à vélos est entièrement gratuit. Il suffit pour l’utilisateur de badger à l’entrée avec une carte PassPass. « Il faut se rendre à l’accueil de DK Bus, situé sur cette même place, explique Laurent Mahieu, directeur de DK Bus. Et prochainement, il sera possible de faire les démarches depuis internet, un smarphone, une carte des Balises (réseau des bibliothèques gratuites). »

Cinq autres parcs à vélos prochainement

Ce parc à vélos constitue le premier d’un ensemble plus vaste destiné à encourager la pratique du vélo dans l’agglomération dunkerquoise. En mars, ceux de la place Paul-Asseman (50 places), du Puythouck (50 places) et de la gare de Gravelines (16 places) ouvriront leurs portes, complétés par la suite par ceux du Fort de Dunes de Leffrinckoucke (24 places) et de la nouvelle bibliothèque de Dunkerque Centre.

« C’est un signal fort envoyé aux cyclistes. A la sortie de la gare, vous constatez qu’il y a une hiérarchie des transports : vélo et piétons, puis bus, puis voitures. En quelques sortes, plus on pollue, plus on doit marcher, souligne Patrice Vergriete, président de la CUD. Cet équipement vient conforter la politique cyclable mise en œuvre par la CUD. Des projets sont en préparation, comme un schéma directeur cyclable, qui sera réalisé au maximum dans la concertation, et qui permettra de corriger certaines ruptures et difficultés qui sont les héritages du passé. On va poursuivre les efforts que l’on a déjà engagés avec notamment la véloroute ou la liaison cyclable le long du nouveau boulevard Simone-Veil dans le cadre du projet DK Plus de Mobilité ».

Premier utilisateur du parc à vélos, Laurent Williart est un cycliste qui utilise exclusivement le vélo comme mode de transport, pour faire ses courses, se rendre au travail ou encore voyager. Membre du collectif Vélorution Dunkerque, il milite pour une plus grande considération de l’usage des vélos dans l’espace public. « Nous avons eu beaucoup de retours de personnes qui prennent le train et qui attendaient cela, notamment pour mieux sécuriser leur vélo avant de se rendre en ville. Ce sera aussi bien utile sur la place Paul-Asseman, où les vols de vélos sont fréquents. C’est un bon début, il faut continuer et en développer davantage. »

A la Une

Vers le haut