Dunkerque accueille la finale nationale du futsal le 9 juin !

Amateurs de sport, de sports en salle et de football : rendez-vous le 9 juin aux Stades de Flandres qui accueille la finale du championnat de France de futsal, sous la houlette du club Dunkerque-Téteghem Futsal et de la Fédération française de football.

Spectaculaire, intense, tactique, technique, le futsal connaît une explosion fulgurante en terme de licenciés (plus de 30000 aujourd’hui) et de clubs (600 en France). Parmi ces derniers, le Dunkerque-Téteghem Futsal, qui organise la finale du championnat de France aux Stades de Flandres le 9 juin.

9 juin, jour de fête du futsal

« Notre objectif est d’organiser une grande fête autour de cette finale, assurent Vincent Taleux et Cédric Bourhani, président et vice-président du club. Et d’assurer la promotion de notre sport et de notre club. »
En ce jour de fête le 9 juin, la finale de championnat de France D1 (programmée à 17 h) sera précédée de la finale régionale de la Ligue des Hauts-de-France (à 14 h). « Et le matin, nous organisons un plateau pour les jeunes joueurs pour que la fête soit complète. »

Les jeunes joueurs gèrent le club et visent la Ligue 2

Né en 2007 sous le nom de Téteghem Futsal, le club s’est rapidement engagé dans les championnats gérés par la Fédération française de football (FFF), allant jusqu’à frapper aux portes de la Ligue 2 en disputant sans succès les barrages d’accession lors de la saison 2015-2016.
Depuis septembre 2017, le club, redescendu au niveau régional, s’est restructuré avec l’ambition de rejoindre la Ligue 2 d’ici trois ans en recrutant des talents et en lançant une école de futsal.
Décrocher l’organisation de cette finale nationale (alors que des villes comme Toulon ou Nantes la convoitaient) est une belle récompense pour le club de l’agglomération dunkerquoise. « Si j’en suis le président, ce club est géré par des jeunes joueurs, notamment pour les postes à responsabilité comme secrétaire, trésorier, vice-président, assure le président Vincent Taleux. L’ambition du club de jouer bientôt au niveau national, l’implication des joueurs dans la vie du club, la disponibilité d’une salle comme le Stade de Flandres, le soutien des collectivités locales (CUD et communes) et la volonté de la Ligue de développer le futsal ont été déterminants dans le choix de la Fédération. »

Le futsal, c’est quoi ?

Soutenu par la FFF depuis une dizaine d’années, le futsal se joue par équipes de cinq joueurs sur un terrain de hand, avec un ballon plus petit et plus lourd que celui dans lequel frappent leurs copains évoluant à 11. Créé en 1930 en Uruguay, il n’est apparu en France qu’à la fin des années 1970. 

Certains joueurs professionnels de football ont d’ailleurs été repérés dans les gymnases, à l’exemple de Wissem Ben Yedder, international français évoluant au FC Séville (Espagne).
La France comble peu à peu son retard face à des nations comme l’Espagne, le Portugal, le Brésil ou l’Argentine. Elle a participé pour la première fois au dernier Euro de futsal et postule à l’accueil de l’édition 2022.

Finale de championnat de France D1 de futsal, samedi 9 juin, à 17 h, aux Stades de Flandre.
Finale régionale à 14 h, plateaux de jeunes le matin.
Entrée : 5€.

 

A la Une

Vers le haut