Comment se déplacer dans l'agglomération ?

Le plan Local de déconfinement progressif a précisé les modalités de déplacement mis en œuvre dans l’agglomération à partir du 11 mai, que l’on soit péiton, cycliste ou usager du bus. L’accent est mis sur l’usage du vélo, notamment par les lycéens et les collégiens, grâce à une aide financière à l’achat. Et en septembre, une réflexion sera lancée pour définir les aménagements à réaliser pour « booster » l’usage du vélo.

A la date du 11 mai, les déplacements seront de nouveau libres dans l’agglomération. Dans le centre d’agglomération, le parking devient à nouveau payant.

Transport en commun

Alors que l’offre de services retrouve sa « normale », notamment en terme de fréquence de circulation (10 minutes sur les lignes Chrono), un plan de sécurisation des usagers du transport en commun est mis en place  :

  • Port du masque obligatoire.
  • Marquage au sol pour le respect de la distanciation sociale.
  • Utilisation d’une place sur deux.
  • Zone de confinement du chauffeur du bus.
  • Désinfection du bus en fin de service.

Le passage à la gratuité a induit une exposition de la fréquentation des bus ces derniers mois. La baisse du nombre d’usagers des bus, en raison du respect de la distanciation sociale doit être compensée par un report vers le vélo ou la marche.

Vélo

L’accent sera mis ces prochains mois sur l’usage du vélo, notamment par les collégiens et lycéens.

Pour cela, les décisions suivantes sont adoptées  :

  • Aide exceptionnelle à l’acquisition d’un vélo (jusqu’au 31 décembre 2020) d’un montant de 80 € pour tout habitant âgé de plus de 11 ans (150 € pour les familles à faibles ressources).
  • Suspension du dispositif DK’Vélo, remplacé par un prêt longue durée des vélos aux collégiens, lycéens et familles à faibles ressources.
  • Lancement d’une réflexion en septembre sur les aménagements nécessaires au développement de l’usage du vélo (qui a progressé de 15 % entre 2015 et 2018 suite aux aménagements réalisés). Elle sera menée par la Maison de l’environnement, en concertation avec les habitants du territoire.

Piéton

  • Respect des gestes barrière (se tenir à distance d’un mètre minimum l’un de l’autre).
  • Port du masque recommandé.
  • Un inventaire des points de lavage des mains dans les espaces et les bâtiments publics sera réalisé par la ville de Dunkerque, d’autres villes de l’agglomération s’y penche également.

A la Une

Vers le haut