Clause d’insertion, un tremplin pour l’emploi

En généralisant les clauses d’insertion dans leurs marchés, les collectivités locales et les bailleurs sociaux se mobilisent pour lutter contre l’exclusion sociale. Par le biais notamment d’Entreprendre Ensemble, sur chaque chantier, des personnes éloignées de l’emploi bénéficient d’une expérience professionnelle et d’un accompagnement.

Après avoir réalisé une formation* de maçonneur-briqueteur d’un mois, Jean-Pierre Legrand, Saint-Polois, a intégré le chantier de la future patinoire communautaire, dont les fondations sortent de terre sur le Môle 1. « J’étais sans emploi, j’avais déjà eu une expérience en tant que ferrailleur », raconte l’ancien marin-pêcheur. Suivi par Entreprendre Ensemble, il a accepté cette proposition sans hésiter. « J’aime être dehors. Ici, je suis polyvalent et j’apprends de nouvelles choses tous les jours ». Après avoir connu des années difficiles, Jean-Pierre voit désormais l’avenir de manière plus sereine. « Cette expérience, c’est un tremplin. Il y aura beaucoup d’autres chantiers qui vont démarrer, c’est plutôt une bonne nouvelle pour moi. » En plus d’améliorer le cadre de vie des habitants et offrir des équipements adaptés, les nombreux chantiers qui voient le jour dans l’agglomération permettent aux personnes éloignées de l’emploi de bénéficier d’une expérience professionnelle et d’un accompagne- ment. En 2017, la Communauté urbaine, la Ville de Dunkerque, Dunkerque Port, le Conseil départemental, ou encore les bailleurs sociaux ont fait appel à l’association Entreprendre Ensemble, qui accompagne les personnes vers le retour à l’emploi. Au total, 32 000 heures ont été réalisées dans le cadre des clauses d’insertion dans divers marchés par 120 candidats à l’emploi, une initiative suivie par les autres communes du territoire. Les personnes en insertion sont alors formées pendant un mois et accompagnées pour lever tous les freins à l’emploi (mobilité, santé…).

 

Une opportunité aussi pour les entreprises

« Les clauses d’insertion sont obligatoires dans certains chantiers, comme les opérations de renouvellement urbain. Notre volonté, c’est de les étendre à tous les projets dès lors que cela est pertinent pour les personnes en insertion comme pour les entreprises. Également, nous nous efforçons de diversifier les domaines de compétences, notamment pour couvrir des secteurs plus féminisés, explique Jean-Yves Frémont, président d’Entreprendre Ensemble et conseiller communautaire délégué à l’Insertion. Les clauses d’insertion ne sont plus vécues comme une contrainte par les entreprises, mais au contraire comme une opportunité pour repérer des candidats motivés et recruter du personnel formé. »
Et les perspectives sont bonnes comme en attestent les futures opérations qui démarrent en 2018 avec des clauses d’insertion, provenant d’acteurs variés : la reconstruction du Stade Tribut, le carénage de la centrale nucléaire, l’installation de la Turbine ou encore le futur parking Guynemer en centre d’agglomération.

*cofinancée par des fonds européens

Les principaux chantiers avec une clause d’insertion :

  • Extension du quai de Flandre au port ouest
  • Travaux de réfection des trottoirs.
  • Transport à haut niveau de service (Dk’plus de Mobilité).
  • Bibliothèque de Dunkerque centre.
  • Pôle tertiaire du Jeu-de-Mail.
  • Construction ou réhabilitation de logements sociaux.
  • Entretien des collèges.
  • Nettoyage des locaux de la CUD. 

De l'autre côté de la frontière...

Les besoins en main d’œuvre sont importants en Flandre belge, c’est pourquoi une session d’information est organisée sur les métiers du bâtiment et les perspectives qu’offre l’emploi transfrontalier. « Travaillez dans le bâtiment, vous y avez pensé ? » avec Entreprendre Ensemble, le Conseil départemental, l’Afpa, Pôle emploi, VDAB. Mardi 17 avril, de 14 h à 17 h, à l’Escale, quartier du Grand Large à Dunkerque.

A la Une

Vers le haut