Bientôt un champ éolien de 70 km2 au large de Dunkerque

Le 15 novembre, lors de la tenue du Conseil interministériel de la mer à Dunkerque, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé le lancement de l’appel d’offres pour la création d’un champ éolien au large de nos côtes.

Après avoir retenu voilà deux ans la candidature du Dunkerquois pour la construction d’un champ d’éoliennes off-shore (dans le cadre du 3e appel d’offre national), le gouvernement a officiellement annoncé ce jeudi 15 novembre 2018, à l’issue du Conseil interministériel de la Mer (CIMer), le lancement de l’appel d’offres pour la création d’un champ éolien au large des côtes.

Le lauréat sera connu mi-2019

« La phase finale de l’appel d’offres de Dunkerque a été lancée aujourd’hui, a annoncé Edouard Philippe lors de ce conseil qui a réuni dix ministres concernés par les questions maritimes. Les candidats déposeront leur offre dans quatre mois et nous serons en mesure de désigner le lauréat à la mi-2019. » 
D’une puissance attendue de 500 mégawatts (soit environ la moitié de la production des 6 réacteurs de la centrale nucléaire de Gravelines), ce champ éolien off-shore sera installé sur près de 70 km2 à une dizaine de kilomètres des côtes, près de la frontière belge.

Des acteurs locaux mobilisés depuis plusieurs mois

Cette annonce gouvernementale récompense la mobilisation de la Communauté urbaine de Dunkerque et de ses partenaires (Grand Port Maritime de Dunkerque, Région, Dunkerque Promotion, industriels dunkerquois…), engagés depuis plusieurs mois. Les acteurs locaux, institutionnels comme industriels, ont su convaincre de la solidité des atouts du territoire et préparent le développement d’une filière d’avenir, riche en emplois.

L'éolien off-shore, source d'emplois

Mobilisée depuis quatre ans dans la bataille pour l’emploi, dans le cadre des États généraux de l’emploi local, la CUD a placé l’emploi comme la première priorité des actions communautaires pour redonner un nouveau souffle à l’agglomération. Source renouvelable et inépuisable d’énergie, l’éolien off-shore représente une formidable opportunité de développement économique pour le Dunkerquois : l’implantation de ce champ éolien de 70 km2, au large de nos côtes, créera plusieurs centaines d’emplois locaux (pendant la phase de construction et ensuite pendant la phase d’exploitation) et boostera l’activité de notre port et de notre tissu industriel. 
Ce projet inscrit davantage encore l’agglomération dunkerquoise dans la dynamique de la Troisième Révolution industrielle et lui permet de passer du statut de plus grand pôle européen d’énergies fossiles à celui de plus grand pôle européen des énergies renouvelables et de la transition énergétique.

A la Une

Vers le haut