Camille Deligne invente « Mon gobelet en lin »

Invention 100 % dunkerquoise, le gobelet en lin réutilisable constitue une alternative écoresponsable au plastique. C’est aussi un nouveau débouché pour une production régionale, historiquement ancrée dans notre patrimoine agricole.

Gage de qualité pour le textile, le lin peut avoir bien d’autres vocations que de finir en vêtement. Camille Deligne, native de Saint-Pol-sur-Mer, en est convaincue. Après avoir créé son entreprise D’Innov avec son père Eddy Deligne, à Coudekerque-Branche, elle a inventé à tout juste 28 ans, un gobelet composé uniquement de résine d’amidon et de fibre de lin. Une idée qu’elle a eue il y a un an. « À l’heure où l’on essaie de limiter l’usage des gobelets en plastique jetables, les seules alternatives proposées étaient soit des gobelets réutilisables en plastique, (qui, s’ils finissent tout de même dans la nature, continuent de polluer car ils sont pétrosourcés), soit les gobelets biosourcés à usage unique, donc avec une très faible durée de vie au regard de la matière première qu’ils nécessitent », explique-t-elle.
Pour cette ingénieure textile, qui a découvert les nombreuses possibilités du lin (elle a déjà créé avec son père, ingénieur en métallurgie, la marque Flax Racing, qui propose des accessoires de moto à base de lin), il fallait trouver une solution plus écologique. « Le lin, c’est une production régionale ne nécessitant ni pesticides, ni arrosage, car la plante est parfaitement adaptée à notre climat. C’est aussi toute une filière de production, avec un savoir-faire local. » 

Réutilisable à volonté

Après quelques mois de recherche et développement, son produit est enfin abouti. « Mon gobelet en lin est à la fois souple et résistant, lavable en machine en cycle économique et réutilisable à volonté. » Autre avantage : s’il se retrouve dans la nature, il ne rejettera aucune particule issue du pétrole, susceptible de dégrader l’environnement.
Contactée par des entreprises qui veulent équiper leurs salariés, des collectivités locales et des associations organisatrices d’événements (course à pieds…), la société D’innov a d’ores et déjà réalisé 25 000 gobelets et le brevet est en cours de dépôt. « Mon objectif est de produire 200 000 gobelets en 2020, pour répondre aux grosses commandes et fournir les commerces locaux. Par rapport aux gobelets en plastique réutilisable, on pourra difficilement être compétitifs en prix lorsqu’il s’agit de grosses commandes, on compte alors sur l’adhésion à notre démarche, celle de répondre à une urgence environnementale et d’apporter un nouvel avenir à une filière ancrée dans notre patrimoine local. » 

Plus d'infos : www.d-innov.fr ou par mail : contact@d-innov.fr

A la Une

Vers le haut