Le parc Jacobsen fera peau neuve

Riche de sa nature et de son patrimoine historique, le parc Jacobsen de Saint-Pol-sur-Mer est l’objet de travaux d’aménagement. Avec un double objectif : absorber la montée des eaux en cas de fortes pluies et offrir aux habitants un écrin de verdure, propice à la promenade.

Niché à Saint-Pol-sur-Mer, à proximité de Petite-Synthe et de Fort-Mardyck, le parc Jacobsen, pépite naturelle et historique, est l’objet d’importants travaux de restauration environnementale initiés par la CUD. Au printemps, riverains et habitants profiteront d’un espace de loisirs et de biodiversité, doté d’une promenade aménagée. Pour ce projet, la CUD a reçu le soutien financier de l’Union Européenne et de l’Agence de l’eau Artois-Picardie. Pour s’assurer de la sauvegarde des poissons avant les interventions sur le bassin, la CUD coopère avec l’association EcoFlandres tout en s’assurant du concours de l’association Hispasec, spécialisée dans l’histoire locale et œuvrant pour la préservation et la valorisation du patrimoine historique.
Prévenir les inondations Lancés cet automne, les travaux permettront d’élargir le bassin de 250 m et de lui redonner sa fonction hydraulique. Doté d’une capacité supplémentaire de stockage des eaux en cas de fortes pluies, l’ancien canal de Mardyck permet de prévenir les inondations, impactant notamment la pénétrante.
Les rives seront végétalisées pour contribuer à l’épuration naturelle des eaux. Des arbres et des plantes seront plantés pour restaurer la richesse de la faune et de la flore et favoriser l’accueil d’animations en lien avec la nature. Réservoir pour la biodiversité, la trame verte et bleu reliera désormais le Fort de Petite-Synthe à l’Ile-Jeanty en passant par le parc Jacobsen. Prolongeant les aménagements créés le long du boulevard Simone-Veil, le chemin de balade pour les piétons et cyclistes sera requalifié, avec une pose de bancs, de poubelles et de panneaux explicatifs.

 

 

Christian Sterckeman, président d’Hispasec

« Les travaux n’interviennent pas directement sur l’écluse de Mardyck, néanmoins, ils contribuent à donner une meilleure visibilité à ce monument historique du XVIIIe siècle. Nous allons poursuivre notre travail de sensibilisation historique avec des visites commentées dans ce lieu chargé d’histoire. »

A la Une

Vers le haut