Un projet d’habitat végétalisé à la place de l'ex-patinoire

La station balnéaire de Malo-les-bains poursuit sa transformation. Après la refonte du Musée Dynamo, la rénovation de la digue, le programme de ravalement obligatoire des façades des îlots bleus et la construction du Grand Hôtel, c’est au tour du site de l’ex-patinoire d’entamer sa mue. Un programme d’habitat végétalisé de 100 logements a été retenu par la Communauté urbaine de Dunkerque (CUD).

Ce programme d’habitat végétalisé s’inscrit dans la démarche initiée par le président Patrice Vergriete afin de renforcer l’attractivité du secteur et réintroduire de la nature en ville. « Ce projet faisant une large place à la nature en ville donnera une impulsion supplémentaire à la station balnéaire, annonce-t-il. Il lui offrira un surcroît d’attractivité sur le plan environnemental dans la mesure où notre volonté est de répondre aux enjeux de préservation de la biodiversité ».

Un immeuble végétalisé, en gradins

 

Organisée dans le cadre de l’appel à projets « Réinventons nos cœurs de ville » soutenu par l’Etat, la consultation lancée par la CUD pour définir le projet du site de l’ancienne patinoire de Dunkerque est arrivée à son terme. Le choix s’est porté sur un projet d’immeubles en gradins.
Doté de plusieurs balcons et terrasses, qui seront des supports de végétation et de biodiversité, ce programme de 100 logements offrira un nouveau décor à l’ambiance naturelle.
Présenté par l’équipe constituée des promoteurs Duval et Projectim, des architectes de Hamonic+Masson & Associés et Redcat, de l’agence de paysage Land et de l’atelier environnemental Zefco, ce programme prévoit une présence généreuse d’espaces extérieurs privatifs et collectifs fortement végétalisés.

Une extension du jardin Fénelon

 

En cœur d’îlot, un jardin au sol prolongera le parc Fénelon situé à l’arrière de la parcelle, tandis qu’aux étages et sur les toitures, des plantations se développeront en jardinières ou sur dalles. Des plantes grimpantes compléteront sur certaines façades, ce parti végétal affirmé.
Implantés le long de la place Paul-Asseman, du canal exutoire et du parc Fénelon, les trois immeubles aux différentes hauteurs se distingueront, à l’articulation de la place et du canal, par une « signature » architecturale singulière.

Des logements variés, livrés en 2022

 

Sur le plan de l’habitat, ce programme comprendra une grande variété de typologies de logement : du T2 au T4, avec des appartements « évolutifs », aux orientations multiples. Les futurs habitants pourront d’ailleurs en choisir l’aménagement intérieur.
Une attention particulière sera également portée à la performance énergétique, à travers notamment les caractéristiques thermiques de l’enveloppe des immeubles. Le parking enterré comprendra des bornes de recharge électrique.
A noter enfin, qu’un espace partagé commun et un solarium en toiture gérés par la future copropriété seront mis à la disposition des habitants de l’opération. Au rez-de-chaussée d’un des immeubles, un espace d’environ 290 m2 pourrait être dédié à un pôle médical ou paramédical. La livraison du programme est prévue pour fin 2022.

A la Une

Vers le haut