Mobiles avec le bus gratuit

Menée depuis plus d’un an par l’association VIGS, l’étude scientifique sur les effets du nouveau réseau de transport gratuit a été présentée les 10 et 11 septembre lors des 2es Rencontres des villes du transport gratuit, organisées à Châteauroux. Elle a confirmé que le réseau de la capitale du bus gratuit pour tous, étudié par nombre de collectivités, est largement prisé par les habitants du Dunkerquois. Ils choisissent de prendre le bus pour sa facilité, sa gratuité et sa simplicité et en ont une image positive.

Toujours plus dans le bus !

Déjà soulignée dans l’étude quantitative (notre numéro de juin), la hausse de fréquentation se confirme : le réseau DK’Bus a comptabilisé 16 958 042 voyageurs entre le 1er septembre 2018 et le 31 août 2019, soit une hausse de 85,5 % par rapport à 2017.

Plus mobiles

33,2 % des « nouveaux usagers » profitent de la gratuité pour se déplacer davantage dans l’agglomération.  Et 31 % des usagers déclarent venir plus souvent dans le centre de l’agglomération.

Plus de pouvoir d’achat

10 €, tel était le coût d’un aller-retour en bus pour une famille de 5 personnes, avant la gratuité.

Le déclic de la gratuité

Sans oublier que, comme annoncé en juin, 50 % des usagers ont changé leurs habitudes pour prendre le bus plus souvent, que 48 % des nouveaux usagers prennent moins la voiture et pour 80 % des répondants, la gratuité est le déclic qui les incite à prendre le bus.

Une meilleure image pour le Dunkerquois

Selon 68 % des usagers interrogés, le nouveau réseau gratuit a amélioré l’image de l’agglomération. Devenue la première à mettre en place le transport gratuit pour tous, elle a en effet profité d’une large couverture médiatique et suscité l’intérêt de nombre de collectivités françaises et européennes.

Un an après son lancement, un réseau réaménagé

Tenant compte des retours des usagers du bus, la CUD et DK’Bus ont redessiné la carte du réseau.

  • La ligne 15 relie les communes situées au sud de l’agglomération (Spycker, Armbouts-Cappel,  Cappelle-la- Grande, Petite-Synthe) au pôle d’échanges Dunkerque Gare. En passant par le boulevard Simone-Veil puis par Saint-Pol-sur-Mer et la rue Victor-Hugo dès le 1er janvier 2020.
  • La ligne 14 a également été retravaillée entre Cappelle-la-Grande et Téteghem pour la rendre plus efficace.
  • D’autres modifications ont été effectuées à Bourbourg (nouveau circuit pour la ligne 23), à Rosendaël (nouvel itinéraire pour la ligne Chrono C5 via le collège Paul-Machy), à Grande-Synthe (désormais desservie par la ligne 17), et à Coudekerque-Branche (les terminus des lignes Chrono C3 et 18 sont désormais Jardins de Steendam et Impressionnistes).
  • Enfin, un travail sera également mené pour une desserte plus efficace de l’ouest et de l’est de l’agglomération.

Une enquête indépendante

Les résultats présentés proviennent d’une étude indépendante menée par l’association VIGS en mars et avril. Un échantillon représentatif de 2 000 usagers du bus, acteurs locaux, habitants, commerçants et agents de DK’Bus a été interrogé.

 

A la Une

Vers le haut